Une CGT représentative : un danger grave et imminent pour Paprec !

jeudi 25 octobre 2018

LIBERTÉ SYNDICALE

Plus les élections professionnelles approchent chez Paprec, plus la répression s’amplifie pour les salariés qui sollicitent la CGT pour les défendre, remettant en cause l’exercice de la démocratie syndicale et le droit d’expression. Le climat de terreur porté par la direction de Paprec et ses représentants vise à empêcher la CGT de jouer son rôle.
Récemment, dans une double tentative de licenciement d’un salarié protégé, Paprec a tenté de museler la presse sans succès.
Les représentants syndicaux, les syndiqués ou sympathisants CGT, sont victimes de licenciement, de discrimination et de harcèlement pour éviter l’ancrage de la CGT dans le groupe Paprec.
Voilà le mode de gestion du personnel pour une entreprise qui se veut socialement responsable. Les salariés sont fréquemment confrontés à des atteintes à leur santé au travail qui peuvent conduire à la mise en danger de leur vie.
Compte tenu de ces pratiques d’un autre âge, les organisations de la CGT et les élus des territoires ont mené des actions pour soutenir les salariés dans leur combat.
Les organisations de la CGT se mobiliseront pour le respect des libertés syndicales et des conditions de travail des salariés et réfléchissent, d’ores et déjà, à des suites judiciaires pour que les salariés de Paprec puissent être représentés.

Montreuil, le 25 octobre 2018



fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression
envoyer par mail
suivre la vie du site