Programme « Action cœur de ville » : la quasi-totalité des conventions-cadres signées d’ici à fin octobre 2018

lundi 22 octobre 2018

En direct de l’institutionnel

La quasi-totalité des conventions-cadres des 222 villes pré-sélectionnées dans le cadre du programme « Action cœur de ville » seront signées d’ici fin octobre 2018.

Lancé en fin d’année 2017 lors de la deuxième conférence nationale des territoires, ce programme vise à redynamiser les centres de villes petites et moyennes : des villes de 15 000 à 100 000 habitants qui ont une fonction de centralité dans les régions.

Il doit permettre de mobiliser en faveur de la revitalisation des cœurs de ces villes, plus de cinq milliards d’euros d’ici 2022 grâce aux apports financiers de la Caisse des Dépôts, d’Action logement et de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

En mars 2018, les 222 villes et agglomérations moyennes pré-sélectionnées ont été identifiées. Chacune d’entre elles doit préparer une convention-cadre pluriannuelle structurée selon cinq axes : l’habitat, le commerce et le développement économique, les mobilités et connexions, le patrimoine et paysage, et l’accès du public aux équipements et services.

À l’heure actuelle, la moitié des conventions ont été signées. « Il s’agit d’un dispositif souple, les conventions peuvent ne pas avoir d’actions concrètes, mais s’il y a déjà des actions recensées, elles sont annexées à la convention. » Toutes les villes concernées ont installé leur comité de projet. Au total, une centaine de millions d’euros de financements partenariaux a été sollicitée. Impossible d’avoir une idée du budget moyen consacré à chaque action. Cela dépendra de la nature du projet et de son ampleur. « Dans les actions recensées, il y en a par exemple une trentaine qui concernent de fortes rénovations de patrimoine. »

Une fois les conventions signées en octobre, les collectivités auront ensuite dix-huit mois pour préciser leurs actions dans le cadre d’une phase d’initialisation de la convention. La réalisation des actions s’étendra jusqu’à mars 2022. La phase d’initialisation doit déboucher sur un projet détaillé, doté d’un plan de financement. « Pour le moment, un millier d’actions ont été identifiées, mais des villes iront plus vite que d’autres, l’idée est de traiter tous les sujets, même s’il n’y a pas la même intensité. »

(Source : Caisse des dépôts et consignations)



fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression
envoyer par mail
suivre la vie du site