Pour la libération des syndicalistes détenus en Turquie

vendredi 21 septembre 2018

Les huit organisations syndicales françaises – CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA – représentantes des travailleurs en France, soutiennent les revendications des travailleurs du chantier du nouvel aéroport d’Istanbul et exigent la libération immédiate des travailleurs et syndicalistes détenus, ainsi que leur réintégration.

Proche-Orient


""
Les conditions dans lesquelles les travailleurs du chantier du nouvel aéroport d’Istanbul effectuent leur mission, ne respectent pas les normes de sécurité et d’hygiène, conformément aux textes en vigueur dans la République de Turquie et aux normes internationales du travail.

Les huit organisations syndicales françaises, représentantes des travailleurs en France, appellent la République de Turquie à respecter les normes internationales des Conventions internationales de l’Organisation internationale du travail qu’elle a ratifiée, tout comme les textes en vigueur en Turquie encadrant le droit du travail.

Les organisations syndicales soutiennent les revendications des travailleurs du chantier du nouvel aéroport et exigent la libération immédiate, ainsi que la réintégration, des travailleurs et syndicalistes détenus. En l’espèce, leurs revendications sont légitimes : tout travailleur a le droit à des conditions humaines de travail et d’hébergement.



fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression
envoyer par mail
suivre la vie du site