Loïc Deschamps, délégué CGT chez Altran, convoqué en vue de son licenciement

mercredi 11 juillet 2018

Discrimination syndicale


""

Délégué central CGT chez Altran Technologies à Toulouse, Loïc Deschamps
était convoqué ce 10 juillet, pour un entretien préalable à licenciement.

S’il ignorait les motifs de cette procédure, il ne s’en est pas étonné : depuis le bras de fer engagé avec la direction en 2009 pour non respect de la convention collective, ce sont neuf militants syndicaux (deux représentants FO, un représentant Sud et six représentants CGT) qui ont été, souvent pendant la période estivale, soumis à ce type de procédure... sans succès.

Altran Technologies a pourtant été condamné récemment pour travail dissimulé grâce à la ténacité des salariés et de leurs présentants syndicaux et a déjà dû verser 100 000 euros à 300 d’entre eux.

Plus de soixante personnes étaient présentes pour un rassemblement de soutien organisé par l’UD 31, au siège de l’entreprise à Toulouse.

À l’issue de son entretien, qui a duré trois heures, Loïc Deschamps s’est déclaré toujours déterminé à faire valoir le droit chez Altran Technologies.



fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression
envoyer par mail
suivre la vie du site