Carte Pétition : Augmenter les salaires

jeudi 21 mai 2015
par  UL CGT MACON-2

Cliquer dans l’image.


Vous trouverez ci-joint la carte pétition sur les salaires, conformément aux décisions de la CE confédérale du 5 mai 2015.
La carte s’articule autour plusieurs thèmes structurants pour les salariés :
• Le niveau des salaires minimums d’entreprise et de branches et le SMIC,
• La reconnaissance des qualifications pour les autres niveaux, et pour tous les salariés, ouvriers, employés, techniciens, agents de maitrise, cadres, ingénieurs.
• La protection sociale et les attaques qui lui sont portées par les différents gouvernements dont l’actuel, notamment par le biais des exonérations de cotisations sociales contenues dans le CICE et le pacte de responsabilité
• Le niveau du traitement des fonctionnaires, et la politique de l’Etat en tant qu’employeur avec le gel du point d’indice.
• Le niveau des pensions,
• Le niveau des minima sociaux.
Cet ensemble vise déjà à assurer un revenu nécessaire pour vivre dignement et remplir l’ensemble des dépenses, qu’elles soient contraintes comme le logement, la nourriture, l’eau, l’électricité ou l’éducation ou indispensables pour le bien être des individus comme les vacances, le sport, la culture, etc.
Il vise également à une reconnaissance du travail par le salaire, axe prioritaire pour la CGT.
Il s’inscrit également dans nos exigences de réorientation de la politique économique pour baser une relance sur la consommation des citoyens et ménages, étudiants, actifs ou retraités.
Les salaires et pensions sont une des préoccupations majeures des français.
De l’autre côté, les salaires sont plus que jamais dans le collimateur du patronat qui impose ses vues au gouvernement. Après les multiples cadeaux, considérables par leur montant, contenus dans le CICE et le pacte de responsabilité, les prochaines offensives peuvent porter, après le salaire socialisé, sur le salaire net, dans le but d’augmenter encore et toujours la rémunération des actionnaires. Cette campagne s’inscrit donc également dans notre campagne sur le coût du capital.
La Commission européenne dans le rapport sur la France 2015 préconise que le gouvernement s’attaque au niveau du SMIC, à son mode d’indexation, au mode de formation des salaires, notamment en voulant privilégier les négociations d’entreprise sur le niveau des branches, donc en remettant tout bonnement en cause la hiérarchie des normes. Elle applaudit également la politique de gel du point d’indice des fonctionnaires et demande sa continuation.
Les objectifs de cette carte pétition :
• Répondre aux besoins des salariés, combattre et anticiper les reculs actuels et à venir,
• Contribuer au processus de mobilisation et à la prise d’initiatives revendicatives dans les territoires et dans les professions,
• Atteindre 100 000 signatures à la fin juin, avec une semaine d’initiatives du 18 au 22 mai pour faire signer la pétition dans les entreprises,
• Un temps fort d’action de remise des pétitions la deuxième quinzaine de juin.


Documents joints

PDF - 979.3 ko
PDF - 979.3 ko

fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression
envoyer par mail
suivre la vie du site